Un gouvernement médiocre

Le gouvernement Macron s’est enfin dévoilé.
Et il est, sur les postes régaliens, particulièrement médiocre.

 
Notamment à l’intérieur avec un Gérard Collomb qui, le 07 Février dernier, participait à une marche à Saint Denis après un rassemblement pour Théo et ses proches dont nous savons maintenant qu’il s’agit d’un menteur. Puisque ce dernier a admis devant le juge d’instruction avoir menti les causes réelles de son viol. Nous passerons outre les multiples escroqueries qu’il a commis avec sa famille pour un montant supérieur de 800.000€. Le signale donné aux policiers est d’autant plus mauvais que Gérard Collomb semblait très retissant à occuper ce poste par la crainte de devoir gérer une menace terroriste. Sans compter la mollesse d’esprit en terme de rétablissement de l’ordre et de ses connivences avec de pseudo associations culturelles islamique au sein de sa ville de Lyon. C’est dire le degré d’implication de l’homme.

 
Nous passerons rapidement sur la nomination de François Bayrou à la justice, l’homme de toutes les coteries, de toutes les compromissions, de tout opportunisme. C’est aussi l’homme qui qualifiait son président de « bulle de savon », de « clapotis de la décadence » ou encore « d’hologramme aux mains de la puissance de l’argent ». Il n’a pas tardé comme les autres à supplier, vendre son âme, ses convictions et celles de ses soutiens qui l’on suivi pour qu’il obtienne un poste ministériel.

 

A la défense, curieusement rebaptisé ministère des armées, nous retrouverons Sylvie Goulard. Avec ce changement de nom du ministère, faut-il comprendre que Sylvie Goulard n’aura pas en charge certains domaines comme l’industrie de la défense et, donc, la direction générale de l’armement, voire le secrétariat général pour l’administration (SGA)? Il faudra attendre les décrets d’application pour connaître de façon plus précise le périmètre du nouveau ministère… Sylvie Goulard, une grande inconnue pour la plus part d’entre nous centriste, eurodéputée, aurait préférée et de loin dit-elle le ministère des affaires européenne. Déjà une belle preuve du manque d’intérêt de cette dame pour nos armées. Il n’est pas sûr qu’elle reçoive la confiance de nos militaires.

 

Mais la palme revient à Bruno Le Maire et alors que le niveau frise tout de même les pâquerettes.
Cet individu dont nous connaissons le manque d’action dans notre département puisqu’élu député de la première circonscription de l’Eure avec un pourcentage de participation à l’assemblée plus que modeste (tout comme le 1er ministre Edouard Philippe) mais aussi pour avoir fait campagne pour devenir président de l’UMP puis pour être investi candidat LR à la présidentielle. Il rompt avec son parti. Bruno Le Maire a donc été nommé au ministère de l’économie.
Emmanuel Camoin, conseiller municipal d’Evreux, conseiller régional de Normandie et candidat à la députation pour la 2ème circonscription, a livré au journal Paris-Normandie un communiqué dont nous nous faisons le relai:

« Emmanuel Camoin adresse  toutes ses félicitations à l’ancien conseiller municipal d’Evreux et Conseiller régional Bruno Le Maire pour sa nomination au gouvernement. Félicitations car cette promotion prouve que les débats stériles entre l’UMP et le PS n’étaient qu’une façade entre gens qui ont les mêmes objectifs. Félicitations aussi, car le Ministre Le Maire a surtout brillé par son absence dans les deux institutions que je viens de citer et donc n’a pas vraiment profité et appris des débats sur la mise en place d’un budget primitif ou d’un compte administratif d’une collectivité territoriale, préalable essentiel dans la gestion des finances publiques. Ainsi, le Président de la République, en le nommant à la tête des finances de l’Etat, participe à la formation professionnelle de ceux qui pratiquent l’école buissonnière de nos institutions. Je ne suis pas certain que nos citoyens contribuables partagent le même enthousiasme. »

En effet, Bruno Le Maire a, sauf s’il a pris des cours du soir, montré ses faiblesses mathématique et son manque de rigueur dans la gestion d’un budget lors d’une émission sur la chaîne de télévision « Canal+ » où devant Michel Denisot, il s’est montré incapable de répondre à une simple multiplication.

 
Oui vraiment ce gouvernent est médiocre.

You may also like

Leave a comment