Le cadeau de fin d’année du Sénat fait aux maires des villes de plus de 500.000 habitants

Le Sénat vient de faire adopter un amendement à la demande de  Jean-Marc Boyer (LR) faisant bondir l’indemnité des maires des villes de plus de 500.000 habitants de 40%.

A l’heure où se sont les maires de nos communes rural qui ont le plus besoin de soutien le Sénat va à l’inverse de ce qui serait nécessaire de faire. Le loi NoTRe, déjà destructrice pour notre ruralité, s’en retrouve avec une indemnité de sujétion spéciale (normalement destiné aux forces de l’ordre et de secours) poussée à sont paroxysme.
Ainsi et pour exemple le traitement moyen d’un maire de 500.000 habitants passera de 5512€ à 7716€. A titre de comparaison un maire d’une commune entre 3500 à 9999 habitants perçoit une indemnité de 2091€, un maire d’une commune de moins de 1000 habitants perçoit quant à lui 1178€. Le grand écart est terrible. Puisqu’en effet, la responsabilité des grands maires est toujours moindre que celle d’un maire de petite commune, ce dernier étant constamment exposé.

Ce joli cadeau de Noël sert-il les intérêts d’une meilleure démocratie? Au Front National nous en doutons.
Il sert avant tout de compensation aux amis non ré-élu lors des dernières législatives.

Cette démarche aura un impact considérable sur la destruction de nos territoires.

You may also like

Leave a comment