Paris-Normandie: Le FN rebat ses cartes

Le Front national revoit son plan de bataille : une candidate s’en va, une autre se lance, un change de circonscription.

On efface tout (ou presque) et on recommence. Hier soir, au siège eurois du Front national à Évreux, le parti de Marine Le Pen a rebattu les cartes en vue des législatives. Les candidatures ont été quelque peu chamboulées dans la 3e et la 4e circonscription.
Dans la 3e circonscription, ce n’est plus Alexandra Piel (assistante de direction âgée de 42 ans, conseillère régionale) qui est candidate mais Timothée Houssin, le secrétaire départemental du FN, qui était d’abord annoncé dans la 4e circonscription, un territoire jugé difficile puisque marqué à gauche.

Accord annulé avec Debout la France

Les choses ont changé depuis. « Alexandra Piel est l’assistante personnelle de Nicolas Bay (le secrétaire national du FN, candidat dans la 6e circonscription de Seine-Maritime, Ndlr), elle a un rôle dans l’organigramme national et elle préfère se réserver pour cette activité permanente. Cela s’est fait en accord avec elle », précise Timothée Houssin. À cette défection s’ajoute un autre élément survenu depuis la présidentielle. Dans la 3e circonscription, « il était envisagé que ce soit un candidat Debout la France, qui serait soutenu par le FN, explique Timothée Houssin. Mais les accords avec Dupont-Aignan ont été annulés dimanche. » Le jeune patron (28 ans) du FN dans l’Eure, élu en Seine-Maritime, va donc tenter sa chance dans la 3e circonscription, « où j’étais candidat aux départementales. »
Doris Perreaux (53 ans, ancienne chef d’entreprise, conseillère municipale à Pont-de-l’Arche) qui devait être la suppléante de Timothée Houssin, sera donc titulaire dans la 4e circonscription.
La 1re circonscription n’était pas encore attribuée. C’est finalement Fabienne Delacour (57 ans, Les Andelys, conseillère régionale) qui est investie. Elle aura pour suppléant Jean-Pierre Laurin (66 ans, conseiller municipal d’opposition à Saint-Marcel). Ils auront face à eux le nouveau ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.
Pas d’autres changements en vue pour les deux autres candidats : Emmanuel Camoin (conseiller régional, municipal et communautaire d’Évreux, âgé de 57 ans) reste dans la 2e circonscription et Vincent Taillieu (conseiller municipal des Andelys, entrepreneur dans le Bâtiment, âgé de 41 ans) dans la 5e circonscription.
Fort de ses 45, 5 % dans l’Eure au second tour de la présidentielle, le FN part confiant. « Nous pouvons gagner dans l’ensemble des circonscriptions », assure Timothée Houssin

Après le score historique de Marine Le Pen dans l’Eure, le FN est la seule opposition.

Communiqué de Timothée Houssin, Secrétaire départemental de l’Eure, Conseiller régional de Normandie

Avec 45,6% soit plus de  133 000 voix, Marine Le Pen a réalisé Dimanche dans l’Eure un résultat historique qui marque la progression continue du Front National dans le département.

En gagnant 35 000 voix entre les 2 tours, le Front National a montré sa capacité à rassembler les électeurs patriotes de tous horizons. La ruralité, abandonnée des politiques publiques depuis 30 ans a particulièrement sollicité la candidature de Marine Le Pen qui dépasse les 60% des suffrages dans de nombreux villages.

Le Front National 27 remercie l’ensemble des électeurs Eurois qui ont fait le choix de la France en votant pour Marine Le Pen dimanche.

A l’issue de ce scrutin, plusieurs leaders de la droite Euroise (Le Maire, Priollaud…) ont déjà annoncé soutenir la nouvelle majorité et le Front National est dorénavant la seule opposition aux projets de Macron.

Les excellents résultats obtenus dans le département rendent possible la victoire des candidats patriotes dans les 5 circonscriptions.

Aujourd’hui, une nouvelle campagne commence pour le Front National de l’Eure pour plus que jamais, défendre la France !

Dans l’Eure, Marine Le Pen a vocation à rassembler une majorité d’électeurs.

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Conseiller régional de Normandie.

Au premier tour des élections présidentielles, les Eurois ont placé Marine Le Pen largement en tête des suffrages avec 29,39 %,  soit près de 100 000 voix.

Ce score historique de la candidate du peuple et de la défense de la nation française vient conforter la place de premier parti de l’Eure du Front National. Marine Le Pen relègue, dans le département, Emmanuel Macron 10 points derrière elle.

Dans le département comme au niveau national, l’effondrement de la droite et l’humiliation subie par le P.S viennent officialiser le remplacement du clivage gauche-droite par un clivage patriotes-mondialistes.

Nous appelons l’ensemble des électeurs qui ont subi les conséquences de la politique de François Hollande à battre son héritier Emmanuel Macron. Ensemble, avec les électeurs issus de la droite comme de la gauche qui croient en l’avenir d’une France libre et indépendante nous avons vocation dans l’Eure comme au niveau national à donner  dans 15 jours une majorité de voix à Marine Le Pen

 

Eure : le FN présente quatre candidats de ses cinq aux législatives

Politique. Quatre des cinq candidats frontistes aux élections législatives dans l’Eure ont été présentés hier à Évreux. Le parti de Marine Le Pen n’a pas encore décidé qui affrontera Bruno Le Maire (LR).

Objectif : la présidentielle ! Hier au siège eurois du Front national à Évreux, le secrétaire départemental du FN, Timothée Houssin, a présenté les candidats aux législatives qui briguent un siège à l’Assemblée nationale les 11 et 18 juin. Mais c’est d’abord l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République qui anime les élus frontistes en lice dans quatre des cinq circonscriptions de l’Eure.

La 1re « réservée »

Surprise hier : le FN n’a pas dévoilé le nom du candidat (ou de la candidate) qui tentera de ravir le siège du député sortant Bruno Le Maire (LR) dans la 1re circonscription. « Il y a plusieurs candidats à la candidature, cette circonscription est réservée », explique Timothée Houssin. Le nom de Fabienne Delacour (Les Andelys), conseillère régionale, n’a finalement pas été confirmé, de même que celui du député européen et responsable national du FN Nicolas Bay.

Le FN décidera-t-il de mettre un poids lourd face à l’ancien ministre de l’Agriculture, candidat largement défait à la primaire de la droite et désormais très isolé au plan national ? Suspense…

Camoin dans la 2e

Emmanuel Camoin défendra une fois encore les couleurs frontistes dans la 2e circonscription. Conseiller régional, municipal et communautaire d’Évreux, âgé de 58 ans, ce directeur de société annonce qu’il lâchera son mandat au conseil municipal s’il est élu député en juin puisque touché par le cumul des mandats.

Piel dans la 3e

Parmi les « patriotes et ambassadeurs de Marine Le Pen qui vont sur le terrain contribuer à la faire gagner », comme Timothée Houssin définit les candidats, le FN mise sur Alexandra Piel dans la 3e circonscription. Assistante de direction âgée de 42 ans, cette conseillère régionale aura un coup à jouer dans une circonscription où la droite et le centre partent divisée depuis que le président UDI de la Région Hervé Morin a rendu son fauteuil de député.

Houssin dans la 4e

Le secrétaire départemental du FN Timothée Houssin, permanent politique du parti, se lance dans la 4e circonscription. Lui aussi conseiller régional, le jeune homme (28 ans) aura fort à faire dans cette circonscription marquée à gauche incarnée depuis des décennies par le député PS François Loncle, qui ne se représente pas.

Taillieu dans la 5e

Enfin, dans la 5e, « la meilleure en termes de résultats électoraux ces dernières années », c’est Vincent Taillieu qui aura pour mission de réaliser le grand chelem que compte bien réaliser le FN.

Gérant d’entreprise, ingénieur âgé de 41 et père de cinq enfants, le parti Bleu Marine fonde ses principaux espoirs sur ce conseiller municipal des Andelys, secteur où le FN joue des coudes avec les LR.

Guillaume LEJEUNE

Travail dissimulé sur le chantier EPR : Des condamnations qui incitent à la récidive

Communiqué de Timothée Houssin et Jean-Jacques Noel , vices présidents du groupe Normandie Bleu Marine.

Lundi 20 mars, la cour d’appel de Caen a condamné Bouygues, ses filiales et différents sous traitants pour l’emploi de travailleurs étrangers irrégulièrement détachés sur le chantier de l’EPR de Flamanville.

Les différentes entreprises ont employé 460 travailleurs irréguliers, sur plusieurs années, et le total des condamnations s’élève à 100 000 euros… un coût équivalent, charges patronales comprises, à l’emploi d’un seul salarié français au SMIC pendant 4 ans.

La faiblesse des condamnations, pour une fraude d’une telle ampleur est un véritable encouragement au travail dissimulé, à l’utilisation massive de travailleurs détachés et à la sous traitance à des entreprises installées dans des pays à bas coûts.

Le Front National dénonce l’utilisation massive de sous traitants  étrangers sur les chantiers français et rappelle que Marine Le Pen dans son programme présidentiel prévoit la suppression de la directive détachement des travailleurs et la mise en place d’une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers.

Normandie pour la Paix : Premières factures pour le contribuable Normand

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Vice président du groupe Normandie Bleu Marine.

 

Annoncé à grand renfort médiatique, le « Davos de la Paix » normand organisé par Hervé Morin aura  un coût élevé pour le contribuable Normand. 66 0000 euros de dépenses viennent d’être votés pour les premiers frais de 2017. Interrogé par Timothée Houssin sur le sujet, Hervé Morin a estimé le coût de l’édition 2017 à 200 000 euros pour la région, somme qui devrait augmenter pour les éditions 2018 et suivantes.

Si le principe de paix fait consensus , cette enveloppe budgétaire conséquente sort des attributions du Conseil régional puisque M. Morin cherche à se substituer au ministère des affaires étrangères et au rôle de l’État, pour un résultat assurément nul.

L’objectif d’Hervé Morin est de recevoir Barack Obama l’an prochain. Or, jamais dans l’histoire des États-Unis un président n’a fait la guerre aussi longtemps : Des opérations militaires en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yemen, en Irak, en Syrie, au Cameroun et en Ouganda. Une moyenne de 72 bombes par jour dans le monde en 2016 et des milliers de morts civils directs.

Hervé Morin était ministre de la défense de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier a signé la tutelle de la France par les États-Unis au sein de l’OTAN afin de faire entrer notre pays dans des guerres qui n’étaient pas les nôtres, provoquant un chaos généralisé au Moyen-Orient. Comment peut-il décemment se faire le chantre de la Paix mondiale aujourd’hui ?

Les élus du groupe Front National au Conseil régional ont voté en défaveur de cet évènement dispendieux et inutile où aucun chef d’État ne sera représenté. Il n’appartient qu’aux États d’être responsables dans leurs politiques internationales, et aux Nations Unies de faire respecter un consensus de paix international, et non aux contribuables Normands de payer les lubies d’un président de région qui cherche avant tout à faire parler de lui.

Visite de Nicolas Bay​ et la délégation du Groupe Front Nation…

Retour en vidéo sur la visite de Nicolas Bay et la délégation du Groupe Front National – Normandie Bleu Marine au Salon de l'agriculture :

Publié par Groupe Front National – Normandie Bleu Marine sur jeudi 9 mars 2017

Vidéo: Visite du groupe Normandie Bleu Marine au salon de l’agriculture