La Normandie, première victime de la privatisation des contrôles radars

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, conseiller régional de Normandie

Gérard Colomb a confirmé ce week-end que la Normandie serait la première région à expérimenter le nouveau système de radars embarqués, externalisé à des prestataires privés, voulu par le gouvernement.

Cette mesure consiste à privatiser une fonction régalienne et à considérer les contrôles routiers sous l’angle d’une activité lucrative et non sous celui de la sécurité routière. Les associations de défense des automobilistes prévoyant la multiplication par 8 du nombre de procès-verbaux. Si le gouvernement annonce pour le moment que les sociétés n’auront pas d’objectifs chiffrés en termes de verbalisation, le but reste d’utiliser de façon intensive des véhicules de contrôle embarqué actuellement délaissés par les services de police.

Cette décision témoigne également de l’incapacité de nos forces de l’ordre à gérer l’ensemble de leurs missions à cause du manque de moyens et des fortes réductions d’effectifs.

Le Front National s’oppose à ce recul de l’Etat et défend les droits des automobilistes face à une logique de rentabilisation des contrôles routiers et de traque permanente des conducteurs. Il demande par ailleurs le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires et le recentrage de leurs missions en les libérant de tâches indues et administratives

Sondage : les Normands majoritairement favorables aux propositions du Front National

Communiqué de presse de Nicolas Bay, président du groupe Normandie Bleu Marine.
Dans un exercice d’auto plébiscite flagrant, Hervé Morin vient de révéler le résultat d’un sondage Ifop qu’il a lui-même commandé.
 
Les réjouissances bien optimistes du Président de la Région sont néanmoins à relativiser puisqu’on nous apprend que 60% des Normands ont une mauvaise ou pas du tout d’opinion sur lui et qu’autant ne connaissent même pas son nom.
 
La satisfaction des sondés s’oriente largement en faveur de la création de l’Agence de développement économique et de l’inscription des plages du Débarquement à l’UNESCO. Deux mesures que le groupe Normandie Bleu Marine proposait déjà dans son programme.
 
La plus grande opposition des Normands vient cependant de la création d’une monnaie régionale mise en place par Hervé Morin à laquelle les élus du Front National furent les seuls à s’opposer fermement en raison de son coût de gestion très élevé et de son inutilité.
 
Dans sa globalité, ce sondage met ainsi en lumière une concordance élevée entre les attentes des Normands et les positions des élus du Front National. De telles révélations nous incitent à poursuivre vivement notre action d’opposition constructive et déterminée face à la majorité d’Hervé Morin au Conseil régional de Normandie.

Matraquage fiscal, submersion migratoire : un quinquennat qui s’annonce terrible pour les Français

Le discours de politique générale prononcé par Edouard Philippe mardi dernier s’inscrivait dans la droite ligne de ceux de ses prédécesseurs. Les orientations politiques sont, en effet, sensiblement les mêmes. Il s’agit encore et toujours de matraquer fiscalement les Français alors qu’aucune économie nouvelle n’est réalisée notamment sur la fraude sociale, l’immigration, ou encore la contribution annuelle au budget de l’Union européenne.

La hausse de la CSG pénalisera ainsi 8 millions de retraités qui verront leur pouvoir d’achat fortement diminuer puisqu’il n’y aura aucune compensation par la suppression de la taxe d’habitation pourtant promise durant la campagne. À cela s’ajoutera l’augmentation du prix du diesel, dès 2018, et ce sont avant tout les ménages modestes, bien souvent propriétaires de voitures diesel assez anciennes et qui n’ont pas les moyens d’en acheter une neuve, qui vont en souffrir. L’augmentation du prix du paquet de cigarettes, les projets de mise en place de péages sur certaines sections de routes nationales font également partie des mesures qui porteront des coups sévères au pouvoir d’achat des classes moyenne et modeste.

Pléthorique pour ce qui concerne les taxes, Edouard Philippe ne l’aura pas tant été concernant la lutte contre l’islamisme et l’immigration de masse. Aucune mesure forte pour stopper la submersion migratoire n’a été annoncée, alors que plus de 100 000 migrants clandestins sont arrivés en Europe depuis janvier et que la Commission de Bruxelles s’apprête à les répartir dans les pays membres de l’Union. Le gouvernement est absent là où il devrait être le plus combatif et énergique mais il est omnipotent là où il devrait laisser de l’oxygène, en particulier en matière économique.

Ce discours de politique générale présage ainsi du pire. Si les 3/4 des députés Les Républicains sont d’accord avec ce projet (sur 100 députés LR seuls 23 ont voté contre la confiance au gouvernement), le Front National et ses parlementaires seront intraitables et ne laisseront rien passer face aux politiques mortifères annoncées.

Nicolas Bay
Secrétaire Général du Front National

Lecornu au gouvernement : Pour Les Républicains de l’Eure, l’hémorragie continue.

Tribune de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, conseiller régional de Normandie.

 

Le Président LR du département de l’Eure, Sébastien Lecornu, a été nommé hier secrétaire d’état dans le gouvernement Philippe 2. En quelques semaines, les Républicains de l’Eure ont perdu leur président et leur secrétaire départemental au profit du camp Macron.

Pour le remplacer à la tête de notre département, un nom est évoqué, celui d’Alexandre Rassaert un très proche de……Bruno Le Maire et Sébastien Lecornu……

Le même jour,  une quarantaine de députés (25% des nouveaux députés LR/UDI) ont formé un groupe d’élus de droite « constructifs » souhaitant collaborer avec Macron.

Dix jours après avoir vu l’ensemble de leurs candidats aux législatives éliminés dès le premier tour dans l’Eure, Les Républicains 27 n’ont plus de leader et sont en difficulté au département. Autour de qui peuvent-ils se reconstruire ? Guy Lefrand, le maire LR d’Evreux qui aux législatives soutenait Bruno Le Maire face à la candidate LR issue de son propre conseil municipal? François-Xavier Priollaud, le maire de Louviers, qui a demandé l’investiture En Marche avant de se résigner à être candidat LR/UDI aux législatives ?

La situation locale et nationale démontre les accointances entre nombres d’élus locaux de la droite et la « République en Marche ». Dans l’Eure comme partout en France, une seule opposition à ce nouveau gouvernement continue à exister, le Front National ! Gageons que nombre de sympathisants de la droite Euroise, trahis par leurs leaders, nous rejoindront bientôt comme ils l’ont massivement fait lors du second tour des élections présidentielles et législatives.

En Normandie, des résultats historiques pour le Front National !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Président du groupe FN au Conseil régional de Normandie Député français au Parlement européen

Malgré les commentaires médiatiques ayant évoqué un échec illusoire, les résultats des candidats du Front National présents au second tour des élections législatives en Normandie marquent une nouvelle évolution majeure dans notre région.

La présence de neuf candidats FN au second tour de ce scrutin en Normandie constituait déjà une progression exceptionnelle puisqu’il n’y en avait qu’un en 2012. Avec des scores multipliés par deux entre les deux tours et avoisinant les 40% de moyenne, les candidats du Front National ont su remobiliser un électorat soucieux de ne pas signer un chèque en blanc à une Assemblée acquise à Macron.

Je tiens à féliciter nos candidats et à remercier sincèrement les électeurs qui leur ont fait confiance pour défendre la France et les Français.

Si ces résultats ne permettent à aucun d’entre eux d’être élus, ils continueront d’incarner avec détermination sur leurs territoires une opposition ferme et résolue face aux politiques délétères que continuent de mener la droite et la gauche dont Emmanuel Macron est aujourd’hui la synthèse la plus néfaste.

Dans l’Eure, Marine Le Pen a vocation à rassembler une majorité d’électeurs.

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Conseiller régional de Normandie.

Au premier tour des élections présidentielles, les Eurois ont placé Marine Le Pen largement en tête des suffrages avec 29,39 %,  soit près de 100 000 voix.

Ce score historique de la candidate du peuple et de la défense de la nation française vient conforter la place de premier parti de l’Eure du Front National. Marine Le Pen relègue, dans le département, Emmanuel Macron 10 points derrière elle.

Dans le département comme au niveau national, l’effondrement de la droite et l’humiliation subie par le P.S viennent officialiser le remplacement du clivage gauche-droite par un clivage patriotes-mondialistes.

Nous appelons l’ensemble des électeurs qui ont subi les conséquences de la politique de François Hollande à battre son héritier Emmanuel Macron. Ensemble, avec les électeurs issus de la droite comme de la gauche qui croient en l’avenir d’une France libre et indépendante nous avons vocation dans l’Eure comme au niveau national à donner  dans 15 jours une majorité de voix à Marine Le Pen

 

Travail dissimulé sur le chantier EPR : Des condamnations qui incitent à la récidive

Communiqué de Timothée Houssin et Jean-Jacques Noel , vices présidents du groupe Normandie Bleu Marine.

Lundi 20 mars, la cour d’appel de Caen a condamné Bouygues, ses filiales et différents sous traitants pour l’emploi de travailleurs étrangers irrégulièrement détachés sur le chantier de l’EPR de Flamanville.

Les différentes entreprises ont employé 460 travailleurs irréguliers, sur plusieurs années, et le total des condamnations s’élève à 100 000 euros… un coût équivalent, charges patronales comprises, à l’emploi d’un seul salarié français au SMIC pendant 4 ans.

La faiblesse des condamnations, pour une fraude d’une telle ampleur est un véritable encouragement au travail dissimulé, à l’utilisation massive de travailleurs détachés et à la sous traitance à des entreprises installées dans des pays à bas coûts.

Le Front National dénonce l’utilisation massive de sous traitants  étrangers sur les chantiers français et rappelle que Marine Le Pen dans son programme présidentiel prévoit la suppression de la directive détachement des travailleurs et la mise en place d’une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers.

Normandie pour la Paix : Premières factures pour le contribuable Normand

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Vice président du groupe Normandie Bleu Marine.

 

Annoncé à grand renfort médiatique, le « Davos de la Paix » normand organisé par Hervé Morin aura  un coût élevé pour le contribuable Normand. 66 0000 euros de dépenses viennent d’être votés pour les premiers frais de 2017. Interrogé par Timothée Houssin sur le sujet, Hervé Morin a estimé le coût de l’édition 2017 à 200 000 euros pour la région, somme qui devrait augmenter pour les éditions 2018 et suivantes.

Si le principe de paix fait consensus , cette enveloppe budgétaire conséquente sort des attributions du Conseil régional puisque M. Morin cherche à se substituer au ministère des affaires étrangères et au rôle de l’État, pour un résultat assurément nul.

L’objectif d’Hervé Morin est de recevoir Barack Obama l’an prochain. Or, jamais dans l’histoire des États-Unis un président n’a fait la guerre aussi longtemps : Des opérations militaires en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yemen, en Irak, en Syrie, au Cameroun et en Ouganda. Une moyenne de 72 bombes par jour dans le monde en 2016 et des milliers de morts civils directs.

Hervé Morin était ministre de la défense de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier a signé la tutelle de la France par les États-Unis au sein de l’OTAN afin de faire entrer notre pays dans des guerres qui n’étaient pas les nôtres, provoquant un chaos généralisé au Moyen-Orient. Comment peut-il décemment se faire le chantre de la Paix mondiale aujourd’hui ?

Les élus du groupe Front National au Conseil régional ont voté en défaveur de cet évènement dispendieux et inutile où aucun chef d’État ne sera représenté. Il n’appartient qu’aux États d’être responsables dans leurs politiques internationales, et aux Nations Unies de faire respecter un consensus de paix international, et non aux contribuables Normands de payer les lubies d’un président de région qui cherche avant tout à faire parler de lui.

L’Eure, première victime de la privatisation des contrôles radars

Communiqué de Timothée Houssin
Secrétaire départemental du FN 27
Conseiller régional de Normandie

 

Ce vendredi, l’Eure sera le premier département où sera testé le nouveau système de radars embarqués, pris en charge par des prestataires privés.

 

Cette mesure consiste à privatiser une fonction régalienne et à considérer les contrôles routiers sous l’angle d’une activité lucrative et non sous celui de la sécurité routière. Les associations de défense des automobilistes prévoyant la multiplication par 8 du nombre de procès verbaux.

 

Cette décision témoigne également de l’incapacité de nos forces de l’ordre à gérer l’ensemble de leurs missions à cause du manque de moyens et des fortes réductions des effectifs décidées sous le gouvernement Fillon.

 

Le Front National s’oppose à ce recul de l’Etat et défend les droits des automobilistes face à une logique de rentabilisation des contrôles routiers et de traque permanente des conducteurs. Il demande par ailleurs le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires et le recentrage de leurs missions en les libérant de tâches indues et administratives.

Sondage présidentielles 2017: Marine Le Pen légitimement en tête en Normandie

Communiqué du 17/02/2017 des élus du groupe Normandie Bleu Marine

Selon un sondage du 16 février, Marine Le Pen arriverait largement en tête du premier tour des présidentielles en Normandie, avec une avance conséquente de 7 points.

Avec des hypothèses sous les 20% pour François Fillon et sous les 15% pour Benoit Hamon, LR et PS subiraient la sanction logique des Normands.

Après les élections régionales de 2015 qui ont porté le groupe Normandie Bleu Marine au rang de première opposition régionale, ce sondage confirme la volonté de changement démocratique des habitants de la région.

La perte de 45000 emplois industriels en 10 ans, la paupérisation de la ruralité ou la hausse de la délinquance sont les conséquences de décennies de choix gouvernementaux néfastes, et autant de raisons pour les Normands de soutenir la candidature de changement incarnée par Marine Le Pen.