Contourner Rouen : Débat à vif (Article de Paris-Normandie)

Territoire. Le financement de la liaison A28/A13 (contournement Est de Rouen) a fait l’objet d’un débat lundi à Caen entre les élus de la Région Normandie.

Face au retrait du département de l’Eure et de la Communauté d’agglomération Seine-Eure du financement de l’infrastructure, la Région Normandie, la métropole Rouen Normandie et le conseil départemental de Seine-Maritime ont proposé de prendre à leur charge la part publique, soit 157 M€ pour la Région, 66 M€ pour la métropole Rouen Normandie, et 22 M€ pour le département de Seine-Maritime.

Lundi à Caen, les élus ont acté le soutien de la Région au contournement : ceux de la majorité et du groupe des « Normands, socialiste, radical et citoyen » en l’occurrence, mais pas ceux du groupe Normandie Écologie EELV qui ont voté contre, le groupe Normandie Bleu Marine s’abstenant pour sa part. « Les Normands vont payer plein pot la construction de cette autoroute, le péage pour l’utiliser et ensuite le déficit d’exploitation, dénonce Timothée Houssin (FN). Les Eurois seront victimes de son tracé, mais nous pensons aussi aux habitants de l’agglomération rouennaise pris en otage… Oui à un contournement Est mais non à ce tracé et à son financement ».

Extrait d’article issu du journal Paris-Normandie du 18/10/17  Lire la suite sur le site de Paris-Normandie

Le FN 27 s’oppose à la baisse des dotations aux collectivités locales et à la grève des services municipaux.

Communiqué de Timothée Houssin

Secrétaire départemental du FN27, Conseiller régional de Normandie

La ville d’Evreux organise demain par le biais de son maire une grève des services publics de la commune afin de protester contre la suppression de la taxe d’habitation et la baisse des dotations aux collectivités locales.

Le Front National est également opposé à cette mesure voulue par le gouvernement. Cette modification frappe de façon arbitraire les communes quelque soit leur gestion, elle n’entrainera pas d’économies pour le contribuable qui voit notamment la CSG augmenter, frappe les mairies rurales déjà dépossédées de nombreuses fonctions et mettra certaines collectivités en grande difficultés.

Le Front National rappelle son attachement au triptyque commune-département-état attaqué perpétuellement au profit d’une organisation métropole-région-Europe.

Il regrette cependant l’action de monsieur Lefranc qui prend en otage les citoyens, déjà premières victimes des baisses des dotations. Il s’interroge également sur la tentative de récupération de cet élu qui aux présidentielles et aux législatives a soutenu sans réserve Emmanuel Macron et ses candidats aux législatives. Il rappelle que la famille politique de monsieur Lefranc est également responsable de nombreux gaspillages entrainant l’endettement de la France, notamment au conseil régional (Normandie pour la paix, monnaie Normande, subventions abusives…)

Le Front National considère qu’aux vues de la loi de finance 2018, le gouvernement pourrait trouver d’autre piste d’économies que les collectivités locales, le budget dédié à l’U.E allant augmenter de 5 milliards en 2 ans, celui de la prise en charge des migrants de 300 millions.