La Normandie, première victime de la privatisation des contrôles radars

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, conseiller régional de Normandie

Gérard Colomb a confirmé ce week-end que la Normandie serait la première région à expérimenter le nouveau système de radars embarqués, externalisé à des prestataires privés, voulu par le gouvernement.

Cette mesure consiste à privatiser une fonction régalienne et à considérer les contrôles routiers sous l’angle d’une activité lucrative et non sous celui de la sécurité routière. Les associations de défense des automobilistes prévoyant la multiplication par 8 du nombre de procès-verbaux. Si le gouvernement annonce pour le moment que les sociétés n’auront pas d’objectifs chiffrés en termes de verbalisation, le but reste d’utiliser de façon intensive des véhicules de contrôle embarqué actuellement délaissés par les services de police.

Cette décision témoigne également de l’incapacité de nos forces de l’ordre à gérer l’ensemble de leurs missions à cause du manque de moyens et des fortes réductions d’effectifs.

Le Front National s’oppose à ce recul de l’Etat et défend les droits des automobilistes face à une logique de rentabilisation des contrôles routiers et de traque permanente des conducteurs. Il demande par ailleurs le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires et le recentrage de leurs missions en les libérant de tâches indues et administratives

Normandie pour la Paix : Premières factures pour le contribuable Normand

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Vice président du groupe Normandie Bleu Marine.

 

Annoncé à grand renfort médiatique, le « Davos de la Paix » normand organisé par Hervé Morin aura  un coût élevé pour le contribuable Normand. 66 0000 euros de dépenses viennent d’être votés pour les premiers frais de 2017. Interrogé par Timothée Houssin sur le sujet, Hervé Morin a estimé le coût de l’édition 2017 à 200 000 euros pour la région, somme qui devrait augmenter pour les éditions 2018 et suivantes.

Si le principe de paix fait consensus , cette enveloppe budgétaire conséquente sort des attributions du Conseil régional puisque M. Morin cherche à se substituer au ministère des affaires étrangères et au rôle de l’État, pour un résultat assurément nul.

L’objectif d’Hervé Morin est de recevoir Barack Obama l’an prochain. Or, jamais dans l’histoire des États-Unis un président n’a fait la guerre aussi longtemps : Des opérations militaires en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yemen, en Irak, en Syrie, au Cameroun et en Ouganda. Une moyenne de 72 bombes par jour dans le monde en 2016 et des milliers de morts civils directs.

Hervé Morin était ministre de la défense de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier a signé la tutelle de la France par les États-Unis au sein de l’OTAN afin de faire entrer notre pays dans des guerres qui n’étaient pas les nôtres, provoquant un chaos généralisé au Moyen-Orient. Comment peut-il décemment se faire le chantre de la Paix mondiale aujourd’hui ?

Les élus du groupe Front National au Conseil régional ont voté en défaveur de cet évènement dispendieux et inutile où aucun chef d’État ne sera représenté. Il n’appartient qu’aux États d’être responsables dans leurs politiques internationales, et aux Nations Unies de faire respecter un consensus de paix international, et non aux contribuables Normands de payer les lubies d’un président de région qui cherche avant tout à faire parler de lui.