A peine nommé, le nouveau responsable départemental LR 27 voit l’avenir « macron-compatible »

Communiqué de presse Timothée Houssin
Secrétaire départemental du FN 27, Conseiller régional de Normandie

Depuis les présidentielles, on savait la fédération LR de l’Eure en difficulté du fait de la proximité officielle ou officieuse de nombreux élus avec LREM et le gouvernement.

Sébastien Lecornu, secrétaire départemental LR  et président du conseil départemental jusqu’à ce qu’il rejoigne le gouvernement en était l’exemple criant.

Face à cette situation, la nomination d’un nouveau responsable départemental et la clarification des liens entre LR 27 et les macronistes étaient attendues.

Alexandre Rassaert, nommé cette semaine est très clair dans son interview réalisée par Paris Normandie, pour lui « L’avenir ce sont des personnes Macron-compatibles ».

Les Républicains de l’Eure restent donc dans la complicité avec le gouvernement qui met en place la politique voulue par nombre d’élus de centre droit. Pour ceux qui veulent combattre cette politique, une chose est sûre, l’avenir n’est pas chez Les Républicains.

Lecornu au gouvernement : Pour Les Républicains de l’Eure, l’hémorragie continue.

Tribune de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, conseiller régional de Normandie.

 

Le Président LR du département de l’Eure, Sébastien Lecornu, a été nommé hier secrétaire d’état dans le gouvernement Philippe 2. En quelques semaines, les Républicains de l’Eure ont perdu leur président et leur secrétaire départemental au profit du camp Macron.

Pour le remplacer à la tête de notre département, un nom est évoqué, celui d’Alexandre Rassaert un très proche de……Bruno Le Maire et Sébastien Lecornu……

Le même jour,  une quarantaine de députés (25% des nouveaux députés LR/UDI) ont formé un groupe d’élus de droite « constructifs » souhaitant collaborer avec Macron.

Dix jours après avoir vu l’ensemble de leurs candidats aux législatives éliminés dès le premier tour dans l’Eure, Les Républicains 27 n’ont plus de leader et sont en difficulté au département. Autour de qui peuvent-ils se reconstruire ? Guy Lefrand, le maire LR d’Evreux qui aux législatives soutenait Bruno Le Maire face à la candidate LR issue de son propre conseil municipal? François-Xavier Priollaud, le maire de Louviers, qui a demandé l’investiture En Marche avant de se résigner à être candidat LR/UDI aux législatives ?

La situation locale et nationale démontre les accointances entre nombres d’élus locaux de la droite et la « République en Marche ». Dans l’Eure comme partout en France, une seule opposition à ce nouveau gouvernement continue à exister, le Front National ! Gageons que nombre de sympathisants de la droite Euroise, trahis par leurs leaders, nous rejoindront bientôt comme ils l’ont massivement fait lors du second tour des élections présidentielles et législatives.