Contourner Rouen : Débat à vif (Article de Paris-Normandie)

Territoire. Le financement de la liaison A28/A13 (contournement Est de Rouen) a fait l’objet d’un débat lundi à Caen entre les élus de la Région Normandie.

Face au retrait du département de l’Eure et de la Communauté d’agglomération Seine-Eure du financement de l’infrastructure, la Région Normandie, la métropole Rouen Normandie et le conseil départemental de Seine-Maritime ont proposé de prendre à leur charge la part publique, soit 157 M€ pour la Région, 66 M€ pour la métropole Rouen Normandie, et 22 M€ pour le département de Seine-Maritime.

Lundi à Caen, les élus ont acté le soutien de la Région au contournement : ceux de la majorité et du groupe des « Normands, socialiste, radical et citoyen » en l’occurrence, mais pas ceux du groupe Normandie Écologie EELV qui ont voté contre, le groupe Normandie Bleu Marine s’abstenant pour sa part. « Les Normands vont payer plein pot la construction de cette autoroute, le péage pour l’utiliser et ensuite le déficit d’exploitation, dénonce Timothée Houssin (FN). Les Eurois seront victimes de son tracé, mais nous pensons aussi aux habitants de l’agglomération rouennaise pris en otage… Oui à un contournement Est mais non à ce tracé et à son financement ».

Extrait d’article issu du journal Paris-Normandie du 18/10/17  Lire la suite sur le site de Paris-Normandie

La Normandie, première victime de la privatisation des contrôles radars

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, conseiller régional de Normandie

Gérard Colomb a confirmé ce week-end que la Normandie serait la première région à expérimenter le nouveau système de radars embarqués, externalisé à des prestataires privés, voulu par le gouvernement.

Cette mesure consiste à privatiser une fonction régalienne et à considérer les contrôles routiers sous l’angle d’une activité lucrative et non sous celui de la sécurité routière. Les associations de défense des automobilistes prévoyant la multiplication par 8 du nombre de procès-verbaux. Si le gouvernement annonce pour le moment que les sociétés n’auront pas d’objectifs chiffrés en termes de verbalisation, le but reste d’utiliser de façon intensive des véhicules de contrôle embarqué actuellement délaissés par les services de police.

Cette décision témoigne également de l’incapacité de nos forces de l’ordre à gérer l’ensemble de leurs missions à cause du manque de moyens et des fortes réductions d’effectifs.

Le Front National s’oppose à ce recul de l’Etat et défend les droits des automobilistes face à une logique de rentabilisation des contrôles routiers et de traque permanente des conducteurs. Il demande par ailleurs le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires et le recentrage de leurs missions en les libérant de tâches indues et administratives

Sondage : les Normands majoritairement favorables aux propositions du Front National

Communiqué de presse de Nicolas Bay, président du groupe Normandie Bleu Marine.
Dans un exercice d’auto plébiscite flagrant, Hervé Morin vient de révéler le résultat d’un sondage Ifop qu’il a lui-même commandé.
 
Les réjouissances bien optimistes du Président de la Région sont néanmoins à relativiser puisqu’on nous apprend que 60% des Normands ont une mauvaise ou pas du tout d’opinion sur lui et qu’autant ne connaissent même pas son nom.
 
La satisfaction des sondés s’oriente largement en faveur de la création de l’Agence de développement économique et de l’inscription des plages du Débarquement à l’UNESCO. Deux mesures que le groupe Normandie Bleu Marine proposait déjà dans son programme.
 
La plus grande opposition des Normands vient cependant de la création d’une monnaie régionale mise en place par Hervé Morin à laquelle les élus du Front National furent les seuls à s’opposer fermement en raison de son coût de gestion très élevé et de son inutilité.
 
Dans sa globalité, ce sondage met ainsi en lumière une concordance élevée entre les attentes des Normands et les positions des élus du Front National. De telles révélations nous incitent à poursuivre vivement notre action d’opposition constructive et déterminée face à la majorité d’Hervé Morin au Conseil régional de Normandie.

Travail dissimulé sur le chantier EPR : Des condamnations qui incitent à la récidive

Communiqué de Timothée Houssin et Jean-Jacques Noel , vices présidents du groupe Normandie Bleu Marine.

Lundi 20 mars, la cour d’appel de Caen a condamné Bouygues, ses filiales et différents sous traitants pour l’emploi de travailleurs étrangers irrégulièrement détachés sur le chantier de l’EPR de Flamanville.

Les différentes entreprises ont employé 460 travailleurs irréguliers, sur plusieurs années, et le total des condamnations s’élève à 100 000 euros… un coût équivalent, charges patronales comprises, à l’emploi d’un seul salarié français au SMIC pendant 4 ans.

La faiblesse des condamnations, pour une fraude d’une telle ampleur est un véritable encouragement au travail dissimulé, à l’utilisation massive de travailleurs détachés et à la sous traitance à des entreprises installées dans des pays à bas coûts.

Le Front National dénonce l’utilisation massive de sous traitants  étrangers sur les chantiers français et rappelle que Marine Le Pen dans son programme présidentiel prévoit la suppression de la directive détachement des travailleurs et la mise en place d’une taxe additionnelle sur l’embauche de salariés étrangers.

Normandie pour la Paix : Premières factures pour le contribuable Normand

Communiqué de Timothée Houssin, secrétaire départemental du FN 27, Vice président du groupe Normandie Bleu Marine.

 

Annoncé à grand renfort médiatique, le « Davos de la Paix » normand organisé par Hervé Morin aura  un coût élevé pour le contribuable Normand. 66 0000 euros de dépenses viennent d’être votés pour les premiers frais de 2017. Interrogé par Timothée Houssin sur le sujet, Hervé Morin a estimé le coût de l’édition 2017 à 200 000 euros pour la région, somme qui devrait augmenter pour les éditions 2018 et suivantes.

Si le principe de paix fait consensus , cette enveloppe budgétaire conséquente sort des attributions du Conseil régional puisque M. Morin cherche à se substituer au ministère des affaires étrangères et au rôle de l’État, pour un résultat assurément nul.

L’objectif d’Hervé Morin est de recevoir Barack Obama l’an prochain. Or, jamais dans l’histoire des États-Unis un président n’a fait la guerre aussi longtemps : Des opérations militaires en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yemen, en Irak, en Syrie, au Cameroun et en Ouganda. Une moyenne de 72 bombes par jour dans le monde en 2016 et des milliers de morts civils directs.

Hervé Morin était ministre de la défense de Nicolas Sarkozy lorsque ce dernier a signé la tutelle de la France par les États-Unis au sein de l’OTAN afin de faire entrer notre pays dans des guerres qui n’étaient pas les nôtres, provoquant un chaos généralisé au Moyen-Orient. Comment peut-il décemment se faire le chantre de la Paix mondiale aujourd’hui ?

Les élus du groupe Front National au Conseil régional ont voté en défaveur de cet évènement dispendieux et inutile où aucun chef d’État ne sera représenté. Il n’appartient qu’aux États d’être responsables dans leurs politiques internationales, et aux Nations Unies de faire respecter un consensus de paix international, et non aux contribuables Normands de payer les lubies d’un président de région qui cherche avant tout à faire parler de lui.

Visite de Nicolas Bay​ et la délégation du Groupe Front Nation…

Retour en vidéo sur la visite de Nicolas Bay et la délégation du Groupe Front National – Normandie Bleu Marine au Salon de l'agriculture :

Publié par Groupe Front National – Normandie Bleu Marine sur jeudi 9 mars 2017

Vidéo: Visite du groupe Normandie Bleu Marine au salon de l’agriculture

Marine Le Pen invitée des Petits-déjeuners de la Présidentielle

#RTLMatin – Marine Le Pen répond aux questions d'Yves Calvi et de ses chroniqueurs pour ce second rendez-vous des "Petits-déjeuners de la Présidentielle". Posez vos questions à la candidate Front national à la présidentielle dans les commentaires >

Publié par RTL sur mardi 7 mars 2017

Marine Le Pen invitée des petits déjeuners de la présidentielle sur RTL

L’Eure, première victime de la privatisation des contrôles radars

Communiqué de Timothée Houssin
Secrétaire départemental du FN 27
Conseiller régional de Normandie

 

Ce vendredi, l’Eure sera le premier département où sera testé le nouveau système de radars embarqués, pris en charge par des prestataires privés.

 

Cette mesure consiste à privatiser une fonction régalienne et à considérer les contrôles routiers sous l’angle d’une activité lucrative et non sous celui de la sécurité routière. Les associations de défense des automobilistes prévoyant la multiplication par 8 du nombre de procès verbaux.

 

Cette décision témoigne également de l’incapacité de nos forces de l’ordre à gérer l’ensemble de leurs missions à cause du manque de moyens et des fortes réductions des effectifs décidées sous le gouvernement Fillon.

 

Le Front National s’oppose à ce recul de l’Etat et défend les droits des automobilistes face à une logique de rentabilisation des contrôles routiers et de traque permanente des conducteurs. Il demande par ailleurs le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes supplémentaires et le recentrage de leurs missions en les libérant de tâches indues et administratives.

Sondage présidentielles 2017: Marine Le Pen légitimement en tête en Normandie

Communiqué du 17/02/2017 des élus du groupe Normandie Bleu Marine

Selon un sondage du 16 février, Marine Le Pen arriverait largement en tête du premier tour des présidentielles en Normandie, avec une avance conséquente de 7 points.

Avec des hypothèses sous les 20% pour François Fillon et sous les 15% pour Benoit Hamon, LR et PS subiraient la sanction logique des Normands.

Après les élections régionales de 2015 qui ont porté le groupe Normandie Bleu Marine au rang de première opposition régionale, ce sondage confirme la volonté de changement démocratique des habitants de la région.

La perte de 45000 emplois industriels en 10 ans, la paupérisation de la ruralité ou la hausse de la délinquance sont les conséquences de décennies de choix gouvernementaux néfastes, et autant de raisons pour les Normands de soutenir la candidature de changement incarnée par Marine Le Pen.

Fabienne Buccio nommée préfet de région malgré sa gestion calamiteuse de la jungle de Calais

Communiqué de presse du groupe Normandie Bleu Marine, le 16/02/2017

Le Conseil des Ministres a annoncé ce matin la nomination de Fabienne Buccio au poste de préfet de la Région Normandie. Ancienne préfète du Pas-de-Calais, Mme Buccio est tristement célèbre pour sa gestion calamiteuse de la jungle de Calais qu’elle a elle-même fondée en 2015.

N’ayant pas voulu entendre les mises en garde des élus du Front National sur le drame migratoire qui se préparait en Europe, elle avait alors choisi de concentrer les clandestins dans ce camp devenu incontrôlable, où elle n’était plus en mesure d’assurer ni l’hygiène ni la sécurité.

Après les incendies et les violences provoqués par les migrants lors de l’évacuation de la jungle, Fabienne Buccio avait signifié avec complaisance que ces actes faisaient partie des « traditions » de la population migrante. Des propos insupportables de la part du dépositaire de l’autorité de l’État qui excusait là les agressions des clandestins contre les pompiers et les forces de l’ordre.

Les élus du groupe Normandie Bleu Marine déplorent la promotion de Madame Buccio au poste de préfet de région. Cette nomination résonne comme une mauvaise nouvelle pour les Normands, à l’image de la politique irresponsable menée par notre gouvernement.